Autonomie : « and the losers are… »

08Juil10

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche vient de publier les noms des nouveaux établissements qui vont accéder aux « compétences élargies ».

Et pour une fois, ce qui intéresse dans cette liste, ce sont moins les 24 nouveaux lauréats (20 et quatre qui seront « tutorés » : Amiens, Perpignan, La Réunion et Reims) que les « perdants » qui en sont absents.

En effet, les neuf universités qui n’étaient prêtes ni en 2008, ni en 2009, ni aujourd’hui, ont désormais moins d’un an et demi pour l’être.

Au 1er janvier 2012, selon la loi Pécresse, toutes les universités françaises doivent être autonomes. A partir de cette date, toutes disposeront d’un budget global et toutes devront gérer elles-mêmes les emplois et les salaires.

Voici donc la liste des universités (et pas les moindres…) que le ministère juge encore les moins préparées au grand saut : Antilles-Guyane, Grenoble 3, Lille 3, Lyon 2, Montpellier 3, Paris 8, Paris 10, la Polynésie et Toulon.

Publicités


One Response to “Autonomie : « and the losers are… »”

  1. 1 Visiteur

    En réalité, toutes les universités françaises devront être autonomes au 10 aout 2012, soit 5 ans après la promulgation de la loi sur l’autonomie.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s